Veronique Joffre Architecte DPLG - Agence d'architecture située au 23 rue monplaisir à Toulouse - v.joffre@orange.fr - 05.61.32.81.68

1/26

Requalification du coeur de Ville - Ilot Libération - Balma (31) - Ville de Balma / Toulouse Métropole

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Balma / Toulouse Métropole

Maîtrise d’oeuvre : Véronique Joffre architecte urbaniste, collaborateurs Sébastian Ruiz, Claire Seiler architectes, Speeg & Michel conception lumière, Sophie Thomas scénographie, Vincent Taurisson ingénierie son et lumière, Mathieu Blanc images, Damien Guizard maquettes, Terrell BET structure façades, Technisphère BET fluides, Inddigo BET HQE, Idtec BET VRD, Sigma BET acoustique, Alayrac économie, Inafa OPC

Requalification du Coeur de ville Ilot Libération à Balma
Création d’équipements: Salle des fêtes multifonctions de 380 places sur gradins rétractables avec régie et loges, Maison de la musique avec 10 salles d’instrument ou de formation et une salle d’audition, 5 Commerces avec terrasses sur la place.
Aménagement de la place de la Libération, galerie couverte, giratoire, voies de circulation, stationnement, parvis de l’église, promenade haute plantée.

Shon : 2 450 m² équipements / 8 650 m² extérieurs
Coût : 7.6 M€ HT dont 2.3 M€ HT aménagements urbains
Concours 2010 / Livraison 2014


Prix d’architecture Midi-Pyrénées 2015 
Mention Exposition Médiathèque Toulouse 
Publication Plan Libre n°128 Mars 2015
Publication AMC-Le Moniteur 2015 
http://www.amc-archi.com/
Visite AMO Midi-Pyrénées octobre 2014

Le projet de requalification du cœur de ville ilot Libération se trouve en hauteur sur le lieu de la première installation de la ville de Balma. L’église est un repère visible de loin, accompagnée autour d’un carrefour, de l’ancienne mairie et de quelques commerces dont l’architecture de la fin du 19e siècle est une curiosité dans cette ville au développement récent faite d’un tissu résidentiel continu de faible densité. Les équipements scolaires ont été construits dans les années 90 en contre haut du site avec des accès sur l’arrière qui les isolent. L’ensemble du périmètre offre l’image d’une juxtaposition peu structurée faite de surfaces libres et de bâtiments accumulés au cours du temps.

La ville de Balma souhaite transformer ce lieu pour devenir le cœur de ville et créer une place qui donne une identité à ce lieu fondateur, associée à un programme d’équipements dont le choix a été arrêté sur une salle des fêtes multifonctions, une maison de la musique et 5 commerces.

Les atouts du lieu existant sont la première matière du projet : le site en hauteur, la forte fréquentation des habitants à la fois pour les commerces, le café, les équipements scolaires, la bibliothèque, l’église, une identité soutenue par la présence physique de l’église… Le projet prétend développer cette vie existante avec une véritable intensité dans un nouveau cœur de ville.

Dans    l’ architecture    du    projet,    les    équipements    sont

positionnés et conçus de façon à s’intégrer à cette composition qui lie deux niveaux et deux ambiances extérieures à la fois complémentaires et en continuité. L’architecture en terrasses et en soutènement intègre la différence de niveaux. La répétition des murs de maçonnerie de brique surgit de l’épaisseur du terrain, la maison de la musique et les commerces s’installent dans cette suite de trames ponctuée de trouées par lesquelles des escaliers, des plantations et l’ensoleillement descendent sur la place. Transversalement les murs de refends de maçonnerie de brique sont interrompus et composent un cheminement linéaire devant les vitrines.

Cette galerie est couverte d’un rythme de verres transparents et translucides qui animent et diffusent la lumière dans ce passage et compensent l’orientation nord des façades des commerces et de la maison de la musique. La course du soleil se révèle au cours du jour et des saisons par la lumière projetée sur les piles de brique et sur le sol. L’ambiance claire et lumineuse est diffusée au sol de la place.

L’architecture de brique inscrit le projet dans une écriture clairement contemporaine en utilisant une matière disponible qui fonde la culture bâtie de cette région. Cette brique moulée produite dans le Gers à Empeaux par la briqueterie de briques foraines Terres cuites du Savès, possède une texture nuancée qui évoque le matériau brut et  une  palette

de couleurs  qui  a  été  étendue  pour  ce  projet.  L'ajout  de briques plus saturées créées pour ce projet et le choix d’un joint gris moyen sont destinés à mettre en valeur la profondeur et les variations de couleurs.

La salle des fêtes en lumière naturelle peut accueillir des usages successifs de banquet, salle d’exposition, salle de conférence ou de spectacle dans sa configuration avec les gradins dépliés. L’espace scénique continu avec la salle permet l’usage complet de la surface rendu possible par une structure de grande portée sur le cadre de scène toute largeur, le parquet sur chant en chêne unifie les espaces et qualifie l’ambiance. Les parois acoustiques de la salle sont formées de panneaux composites préfabriqués habillés de lames de bois verticales en hêtre clair qui accompagnent depuis le haut, la lumière naturelle à l’intérieur de la salle et donnent une atmosphère calme et confortable. La paroi sur la route de Mons est ajourée de percements aléatoires en moucharabieh qui créent une interface texturée et lumineuse entre le hall d’accueil et l’extérieur.

La maison de la musique comprend en rez-de-chaussée, une salle d’audition en accès libre du fonctionnement de l’équipement et l’accueil. L’ensemble des salles de formation musicale et d’instruments sont à l’étage et donnent sur les jardins partagés avec les cours d’écoles, dans une ambiance retirée, feutrée et lumineuse.