Veronique Joffre Architecte DPLG - Agence d'architecture située au 23 rue monplaisir à Toulouse - v.joffre@orange.fr - 05.61.32.81.68

1/7

Passerelle - Toulouse rive gauche (31) - Mairie de Toulouse

Maîtrise d’ouvrage : Mairie de Toulouse


Maîtrise d’oeuvre : Véronique Joffre architecte, Prat SA BET structure, Speeg & Michel concepteur lumière


Passerelle piétonne sur la Garonne de 120m de long entre le Port Viguerie et le balcon du Jardin Raymond IV / Musée d’Art contemporain des Abattoirs


Coût : 0,4 M€ HT
Concours 2003


Publication Plan Libre Février 2005

Le parti pris de ce projet de passerelle sur la Garonne est d’aménager en rive gauche, un cheminement dont l’esprit tire l’inspiration du côté originel de ces berges à l’architecture digne, ordonnancée, datant du 17e au 19e siècle, en contraste à la nature sauvage des berges et impétueuse du fleuve, un projet qui s’affranchisse des accroches laborieuses sur les façades classées, qui compose avec les ambiances actuelles, et permette un franchissement avec détachement.

En partant de la berge, le premier tiers est situé au plus près du niveau de l’eau, à la manière d’un ponton, il repose en période de basses eaux sur un berceau, posé sur la tête de la chaussée, il se met à flotter dès que le niveau de l’eau augmente. A l’opposé, le troisième tiers est ancré dans la digue et appuyé sur un poteau en retrait du courant, au pied de la Tour Taillefer. Entre les deux, le dernier tiers est posé entre deux appuis articulés.

L’expression obtenue, l’indépendance de l’ouvrage sont rendues possibles par une solution structurelle de grande portée à caisson. La lecture d’ensemble est celle d’un arc réglé entre son point de départ et d’arrivée, une ligne suspendue entre le plan calme de l’eau avant le gué et l’accroche en hauteur sur le balcon, un élément d’architecture qui embrasse le lieu, et invite à s’y aventurer.

Le cheminement à distance des façades de La Grave permet au promeneur d’apprécier leur élégante ordonnance, il donne la chance de s’y promener en fin de journée, en pleine lumière. Cette distance évite aussi l’ombre portée de la passerelle sur la façade, et de modifier de façon peu avantageuse les proportions existantes.

Le tracé dynamique, linéaire et fluide de la passerelle, associé à son expression architecturale tendue lui donnent la finesse que nous avons recherchée à cet endroit précis pour se composer avec la scénographie portée par le site.